Supervision

« Je donne, tu donnes… »

Comme c’est le cas dans la plupart des métiers, l’acquisition des connaissances ne s’arrête pas avec l’obtention d’un diplôme ou d’un titre, mais se poursuit bien au-delà.
pic-blog-16-e1500203118369.jpg

En coaching, outre les formations complémentaires, il est recommandé de recourir à la supervision. C’est un moyen efficace d’enrichir ses compétences et d’aborder plus sereinement de nouvelles problématiques. La supervision offre également l’avantage de créer et entretenir des relations avec des confrères et contribue ainsi à nous préserver de l’isolement.

Ma conviction est que cette supervision doit être offerte, en clair, sans contrepartie financière. En effet, cela permet de décliner des sollicitations auxquelles on ne saurait répondre (faute de temps ou de connaissance suffisante du sujet particulier à traiter). Cela permet également de recourir sans retenue à un apport d’expertise pouvant garantir la réussite d’un coaching ou son interruption si tel est le cas.

Je suis donc tout disposé à apporter mon soutien à ceux qui en auraient besoin, dans la limite de mon temps disponible et de mes compétences, bien évidemment. La contrepartie attendue ? Que le coach supervisé s’inscrive dans la même démarche avec ses confrères lorsqu’il est superviseur à son tour.

cropped-charte-31.jpg

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :